Le sixième sens des partenaires trompés

Le sixième sens des partenaires trompés

Ecrit le 5 novembre, 2013 | Dans la catégorie : News

N’avez-vous pas déjà entendu parler de ce que l’on pourrait nommer le 6ème sens de ceux qui subissent une infidélité ? Ils sont en effet à même de sentir un certain nombre de nos comportements illégitimes, sans que nous ne l’ayons voulu. Cela est tout à fait remarquable : des soupçons s’éveillent parfois sur des détails tout à fait insignifiants, et mettent alors nos conjoints trahis en quête de détails pouvant prouver notre faute : ce n’est pas un critère à négliger, et pour éviter ce type de situation, vous allez devoir faire preuve d’une maîtrise assez hallucinante. Pas de panique, avec un peu d’entraînement, c’est possible !

2AD57DBC2F66EF4EBFC93D132B64A2_h352_w526_m2_bblack_q99_p99_cxEgHDjDn

Les faits qui peuvent ouvrir les yeux de notre partenaire de vie sont les suivants : de nouveaux comportements de notre part, une coquetterie inopinée alors qu’on se laissait un peu aller, un certain mystère, mais aussi une distance que l’on peut mettre parfois entre notre femme ou mari et nous, sans même s’en rendre compte. Pour éviter de vous faire analyser, vous allez devoir réaliser cette opération par vous-même et être totalement objectif sur vos gestes et vos comportements au quotidien, afin que rien ne puisse lui mettre la puce à l’oreille, cela pourrait vous éviter bien des frayeurs.

Au fond de votre regard, il y a aura sûrement toujours des signes de changement, mais tous les autres éléments qui composent la communication non verbale doivent également être passés au crible. Pensez donc à vous conduire comme si de rien n’était, ne soyez pas plus proche pour autant, car cela aussi, pourrait paraître louche, surtout si vous êtes plutôt froid ou froide depuis des mois. N’ayez pas peur donc de devenir parano avec vous-même, si vous souhaitez ne pas réveiller le 6ème sens de la personne avec qui vous vivez, c’est préférable, et ça vous permettra de vous mettre à l’abri de tout soupçon.